Bernard Spizzi a une prédilection pour la musique française des XIX et XXe siècles, mais il dirige aussi les grandes œuvres baroques, classiques et romantiques. Il souhaite défendre la musique polyphonique contemporaine. Il a notamment recréé la Messe pour la paix de Michèle Reverdy et a crée en première mondiale En la Noche Dichosa de la même compositrice, Logos, les créations du monde de Laurent Kraif, compositeur haut-savoyard et Kanbatsu de l'amiénois Léandre Vaucher, œuvre pour chœur et support électroacoustique.

Il crée en 2011, L'Ensemble Haïku - Chœur de Chambre, composé de 16 chanteurs professionnels. À travers son nouvel ensemble, Bernard Spizzi a l'ambition de servir plusieurs projets où la musique vocale polyphonique reste le centre : commandes d'œuvres à des compositeurs, enregistrements d'œuvres oubliées (Maîtres de chapelle de Moulins au XIX et XXe siècles), interprétation des grandes œuvres du répertoire, stages de chant choral de haut niveau encadrés par les chanteurs de l'Ensemble...

Il souhaite également établir des liens forts entre le monde de la musique et ceux de l'industrie, de la finance, de l'entreprise par des propositions originales de partenariat.

 

Color Variations

light

dark